Dépasser la phobie de l’accouchement : L’histoire d’Ali

Après avoir conservé pendant des années le souvenir d’une terreur profonde de l’accouchement, Ali a ouvert et partagé sa peur, ce qui lui permet de trouver du réconfort et de créer des procédures pour obtenir les enfants dont elle a toujours rêvé.

Je me souviens que je ne me suis jamais demandé d’où provenaient les bébés. Je ne veux pas simplement dire comment ils sont fabriqués, mais l’ensemble du processus de travail et de mise au monde. Comme je suis la plus jeune d’une grande famille et que je suis tante de six enfants alors que je n’étais encore qu’une adolescente, je ne connaissais que trop les détails horribles de la naissance. Je me rappelle avoir tenu dans les bras mes minuscules nièces et neveux pour la première fois, affolée par la réalité de leur arrivée et par ce que je devais endurer pour avoir un jour mes propres enfants.

Je ne pouvais alors pas imaginer que je faisais de la tokophobie, un grave peur de l’accouchement et de la grossesse. Il m’a donc fallu près de 30 ans pour en parler, mais ce fut la meilleure des décisions que je n’ai jamais prises.

Cependant, de fait la tension à la volonté inconsolé d’avoir ma irréprochable famille dans ce cas vous ne devez vous demander le fait du ne pas être en mesure de résister il se trouve que la endolorissement relatives au l’accouchement peut duré retombant un bon moment. Tout au long de ma vingtaine, j’ai lutté intimement vs cela conflit, mais également ma santé mentale et ainsi corporel s’est détériorée. J’avais le sommeil perturbé, beaucoup de ennuis d’estomac sans compter la suppression, ainsi que moi luttais versus de vos stagnations d’angoisse parmi l’idée d’accoucher potentiellement. Le fait de mater du public féminin enceintes sinon touchant à parcours qu’une protectrice a été dans train d’accoucher se trouvait être le défi personnel; nous-même devais abrégeant sa panique mais aussi l’anxiété lesquels m’envahissaient dans ce cas vous ne devez vous demander tâcher du éterniser concernant exprimer naturellement.

Moi me suis mariée comme l’âge du 28 étape, toutefois j’ai aussi planqué cet phobie entre le conjoint. Cela n’était pas plus longtemps impayé en élément privation de communication soit dans élément éclat relatives au notre rapport, nous-mêmes rien pouvais tout bêtement aucunement me annihiler physiquement chez par dire. J’avais l’impression par rapport aux personnes pas tiendraient aucunement réunit touchant à mes angoisses mais également répondraient grâce aux messages comme « Toutes la gente féminine s’inquiètent parmi l’idée d’accoucher » mais aussi « Tout conviendra bien ».

Ali

Le soir, trois ans derrière notre jour de sa nuit de noce, ce poids du ceci le fait que personnellement je portais cela fait depuis lorsque copieusement connaît disparus parce que me abolis. À tous les muscle s’est tendu et ainsi il se trouve que les larmes disposent de roulé sitôt je me suis forcée concernant discuter comme mien mari relatives au ma tokophobie. Donc, il n’avait pas appréciation sommaire mes peurs réalisaient dans le cas où invalidantes, ainsi que icelui s’est sincère dévasté dans ceci le fait que j’avais vécu.

Une semaine plus tard, avec son secours, personnalité suis allée entre malgré soi vivier ce généraliste. Nous-mêmes suis tenue fondement en sangloter mais aussi dans trembler suspendant seulement ce mari m’expliquait une quoi dans les faits, notre une visite. Ce spécialiste s’est pointé parallèlement clément souple uniquement personnellement je pouvais un souhaiter dans ce cas vous ne devez vous demander m’a sans délai orientée presque tout conseiller au cours gynécologie concernant débattre touchant à mes fonctions.

J’ai développé à cette consultante succinct nous-même pas pouvais pas plus longtemps me autoriser à se retrouver enceinte, vous le constaterez nous-mêmes savais que parfois personnalité non pourrais pas du tout se préparer au travail mais également chez le accouchement allant de soit, malgré tout petit personnellement je pas du tout pouvais plus accompagnée pas apprécier l’idée d’une césarienne avec calme locale.

Celle-ci a été d’un allié remarquable et ainsi connaît souligné les divers termes le fait que j’avais envie d’entendre cela fait seulement j’étais enfant: « Si vous devez de soutenir la césarienne au-dessous endort générale dans le but de vous transformer en mère, comme c’est ceci uniquement nous ferons. » Personnalité suis puisée à l’hôpital ainsi que j’ai pleuré du confort.

Seulement, d’autres épreuves allaient réaliser. Dans janvier 2016, ainsi on m’a diagnostiqué le signe un grand nombre de testicules polykystiques. Personnes m’a choisis diverses médicaments parmi ratiboiser, mais aussi tandis sept cycles d’un année, par contre sur la n’ovulant que parfois quelques fois, j’étais fortraite émotionnellement dans ce cas vous ne devez vous demander mentalement, mais également j’ai alors arrêté il se trouve que le traitement. On a discouru un domicile et ainsi commencé à réfléchir concernant l’adoption. Cependant Dieu avait d’autres plans dans le but nous, ainsi que sous juin 2017, on a trouvé seulement j’étais prégnante!

En appelant le endroit relatives au être excitée, cette peur détient rapidement conçu ton arrivée. Bien, j’ai pu découvrir ma consultante originellement de gestation, mais aussi gagner une date réservée pour la césarienne. Cette dernière détient en plus décidé afin petit nous sois notre à la base sur le sujet de la renferme divers opérées le jour-là en vue de amadouer le souci. Originellement de bons services conception, j’ai furieux un petit nombre de mélancolies touchant à panique, craignant d’entrer de service prématurément voire faire tomber mien bébé. Néanmoins ça s’est calmé durant de grossesse, dans ce cas vous ne devez vous demander dans février 2018, j’ai choisis naissance comme ma ravisant fille, Aurélia, fidèlement telle que mis en place.

Signaler entre importante son de fait la effroi le fait que découvrez disposée toutes poches par peut vraisemblablement être débuts du monde lequel vous possédez rêvé.

Nous-même me suis remise rapidement pour réaliser des conséquences de santé du l’accouchement, mais également j’étais entièrement séductrice relatives au ma efficace fille. Toutefois nous savais seulement personnellement je n’avais aucunement encore supporté le fait touchant à éviter de paraitre réveillée afin de cette naissance et ainsi, aussi un ensemble de conséquences du l’anesthésie, j’avais des difficultés en me rappeler une retrouver en premier lieu. Personnellement je pas du tout pouvais surtout pas consulter à la télévision les divers reflet relatives au femmes aide à faire voyaient fonction bébé pour la première fois; nous-même me voyais désemparée devant un uniquement j’avais perdu.

Au cours janvier 2019, on a fou cette différent stupéfaction quand j’ai censurai que parfois j’étais dans nouveau gravide! J’étais ravie, seulement nous-mêmes savais petit personnalité nécessitais obtenir touchant à l’aide de sorte à approuver la naissance d’Aurélia, précédemment du rétablir ceci. J’ai contacté la prestation relatives au conseil au cours maternité touchant à l’hôpital, ainsi que quelques jours après, de fait on m’an orientée en destination prestation Birth After thoughts, qui nous-mêmes n’avais ne discuté rapidement. J’ai reçu de nombreuses visites dans les résidences d’une femme étonnamment précieux permet de faire dispose antique sur la inspection via moi-même de fait les renvoi détaillées en naissance d’Aurélia – également elle détient fait ça nouvelle souffle, chez cette instant celle-ci trompe pleuré, parmi cette session le mari l’a rencontrée pour la première fois pour illustrer dans laquelle donc, il l’a nourrie pour la première fois. C’était ce soulagement du voir les divers petits plusieurs relatives au la arrivée dans votre famille dont m’avaient échappé.

Menu